Retour sur la messe en mémoire du roi Louis XVI à la Chapelle Expiatoire

Ce dimanche 19 janvier 2020, par un froid piquant, près d’un millier de fidèles légitimistes était présent dans la Chapelle Expiatoire et son jardin intérieur pour participer à la messe célébrée en mémoire de la mort en martyr de Louis XVI le 21 janvier 1793 (227ème anniversaire).

A 10h30, Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou, arrive et est accueilli par Charles-Emmanuel, duc de Bauffremont, Président de l’Institut de la Maison de Bourbon, par le comte Thierry de Beaumont-Beynac, Vice-président de l’Institut de la Maison de Bourbon et d’autres administrateurs de l’IMB ; puis par Monsieur l’abbé Thierry Laurent, qui présidera à la célébration.


Le Prince prend place derrière le collège clérical, suivi des personnalités l’ayant accueilli et traverse le jardin intérieur pour entrer dans la chapelle, comble de monde. Il se place à la gauche du Chœur tandis que le collège clérical se place à droite. La célébration commence et une petite chorale de première qualité entonne « Je t’exalte ô Roi mon Dieu ».


Vient le temps de la Pénitence, puis celui de la Parole qui amène l’abbé Laurent à nous gratifier d’une très belle Homélie sur le double baptême que reçoit chaque chrétien : celui, humain, de l’eau et celui, divin, de l’Esprit Saint. Double substance de notre baptême qui nous oblige à un comportement humain consubstantiellement fidèle aux exigences divines de la Foi, transmises par la Révélation de Notre Seigneur Jésus Christ. A cet égard, le sacrifice consenti par Sa Majesté le Roi Louis XVI, qui demeura fidèle à son baptême en restant fidèle à Dieu jusqu’au martyre en est le paroxystique et admirable exemple !


Sermon de Monsieur l'Abbé Thierry Laurent



Lors de l’Offertoire, la prière de Marcel Van pour la France est chantée par la chorale. Au moment de la Communion, l’assistance présente dans la chapelle vient s’agenouiller sur la marche de marbre blanc du Chœur pour recevoir le Corps du Christ, tandis que des prêtres sortent pour faire communier les fidèles présents dans le jardin intérieur. La célébration s’achève, l’abbé Laurent prononce la prière d’envoi et Monseigneur le Duc d’Anjou s’inscrit dans la même procession qu’à l’arrivée, cette fois suivie de toute l’assemblée de la chapelle et du jardin intérieur, près d’un millier de fidèles dont il s’apprête à recevoir les très nombreux hommages au bas des marches du bâtiment d’accueil du sanctuaire.


Certains lui adressent quelques mots que le plaisir de le voir inspire à leur cœur, lui présentent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2020, mais la plupart demande à être pris en photo à ses côtés, ce que les membres du service d’ordre acceptent bien volontiers de faire. Le Prince se plie à cette exigence de la modernité numérique avec une grâce inaltérable que je pense aussi propre à lui attacher les cœurs que le meilleur des discours… Chaque rencontre réussie est une pierre supplémentaire à la réédification du Royaume…


Le Prince se rend enfin au déjeuner où l’attendent quelque deux-cents personnes l’ayant précédé. Il prononce alors le discours que vous pouvez lire sur le site, puis Mr l’abbé Laurent dit le benedicite et chaque tablée profite du déjeuner pour poursuivre le lent ouvrage, qui tisse une trame d’affinités et d’amitiés à la chaîne de la Légitimité, repris lors de chaque rencontre. Cet ouvrage est de longue haleine, mais il est propre, si Dieu veut, à produire une étoffe dont on vêt un Roi !

Retour en images ci dessous (crédit photos : ©Secrétariat Duc d'Anjou) :







Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Sites partenaires
ABONNEZ-VOUS
A LA LETTRE
DE LA LÉGITIMITÉ 
  • Instagram LEGITIMITE
  • Twitter LEGITIMITE
  • Facebook LEGITIMTIE