Sites partenaires
ABONNEZ-VOUS
A LA LETTRE
DE LA LÉGITIMITÉ 
  • Grey Facebook Icon
Please reload

Posts Récents

Hommage national aux 13 soldats morts dans l’opération Barkhane : un moment de communion entre le pays tout entier et son Armée

December 2, 2019

1/9
Please reload

Posts à l'affiche

20.01.2018 : Messe de Requiem à Saint-Denis en mémoire du Martyre de Louis XVI et de la Famille Royale

February 2, 2018

A midi, en ce jour de janvier froid et pluvieux, un petit millier de fidèles royalistes se sont retrouvés afin d’honorer la mémoire du martyre de Sa Majesté Très Chrétienne le Roi Louis XVI et de la Famille Royale : Sa Majesté la Reine Marie-Antoinette, Madame Elisabeth, sœur du Roi et le Roi Louis XVII !

 

Au premier rang, se trouvaient ceux qui auraient dû l’entourer de leur fidélité, le prince Henri de Bauffremont, Président du Mémorial de France à Saint-Denys dont Monseigneur le Duc d’Anjou est le Protecteur, le comte Thierry de Beaumont-Beynac et plusieurs membres de son Secrétariat. Au premier rang se trouvaient également la comtesse Mériadec de Rohan-Chabot et la comtesse Guillaume de Chabot, le baron Louis de Condé et Monsieur Laurent Legrip de La Rozière, secrétaire général de l’Institut de la Maison de Bourbon, plusieurs administrateurs du Mémorial de France et de l’Institut de la Maison de Bourbon.

 

Les servants d’Autel dressent, sur le nouvel Autel en marbre au plateau de verre transparent donnant vue sur un cratère minéral…, une grande nappe de velours noir brodé de rinceaux de fleurs de lys en fils d’argent. La procession cléricale dit les prières au bas de l’Autel et gravit les marches du Chœur. La liturgie respectant le rituel tridentin, nous avons le plaisir de retrouver les clercs en soutanes noires à surplis de lin blanc à dentelle et revêtus de chasubles ou dalmatiques en velours noir rebrodé de rinceaux feuillagés en fils d’argent, ainsi que le saint office de la Messe tourné vers le crucifix encore présent du Maître-Autel disparu... Une excellente chorale en aubes rouges (couleur du martyre), placée dans le surplomb du Chœur, entonne les chants et nous transporte, par son harmonie angélique, aux plus hautes élévations de la prière.

 

Vient alors le temps de la Parole et Monsieur l’abbé Thierry Laurent entame son Homélie en remerciant la « grande Famille » que nous formons, nous, les fidèles par-delà les siècles, par-delà les sacrilèges, par-delà le long travail de sape idéologique d’une république fondamentalement anti-Dieu, au principe royal éternel, car d’origine divine, incarné aujourd’hui en notre Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou ! Un frisson parcourt l’assistance car, membre de la Famille Chrétienne, elle sait gré à Monsieur l’abbé Laurent de lui rappeler qu’elle forme aussi la digne et belle Famille des Français restés fidèles au Roi !

 

L’Homélie de Monsieur l’abbé s’attache à la double fidélité, royale et familiale, qu’il nous présente en modèle exemplaire, qui porta Madame Elisabeth à rester auprès de son malheureux frère, Sa Majesté le Roi Louis XVI, jusqu’au don de sa propre vie, le 10 mai 1794. Nous sentons alors que Monsieur l’abbé Laurent nous invite, à l’exemple de cette grande Princesse, à construire tout l’édifice de notre vie sur le roc indestructible de la Famille ! La Famille, cellule première, fondamentale, voulue par Dieu pour que se diffuse en Sa Création l’Amour infini qui Le constitue ! Cet amour familial des parents pour leurs enfants et des enfants pour leurs parents  suscite, par ses vertus intrinsèques qui sont de Dieu, le sentiment des droits et des devoirs qu’il impose, d’où découlent la fidélité et l’abnégation.

 

Comme chaque année, la messe s’achève par la lecture du Testament de Louis XVI et nous entendons chanter la Prière de Madame Elisabeth, puis l’assistance descend à la Crypte des Bourbon afin de saluer et bénir du signe de la Croix, les tombeaux de la Famille Royale suppliciée.

 

Chaque année, je ressors raffermi dans mes convictions royalistes de ce bain de jouvence qu’est la Messe de Requiem de Saint-Denis en mémoire de Louis XVI et de la Famille Royale. Nous commémorons, il est vrai, ce qui peut sembler rituel et infécond, mais il n’en est rien ! Comme l’a si bien souligné Monsieur l’abbé Laurent, « La Famille » se réunit autour de son Chef, autour de son Prince, et se compte, d’année en année, plus nombreuse… Deo gratias !

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags