Sites partenaires
ABONNEZ-VOUS
A LA LETTRE
DE LA LÉGITIMITÉ 
  • Grey Facebook Icon
Please reload

Posts Récents

Retour en image sur le messe de la Fondation de l’Hôtel des Invalides

October 30, 2019

1/8
Please reload

Posts à l'affiche

Souscription du Louvre pour le Livre d’Heures de François Ier

November 14, 2017

C’est un manuscrit de très petit format : 8,5 cm x 6,5 cm !

 

Pourtant, son propriétaire anglais en veut 10 millions d’euros !

 

Il s’agit du Livre d’Heures de François Ier, que le Roi acquiert en 1538. Couvert d’une reliure d’or émaillé, enrichie de pierres précieuses et de deux grandes intailles en cornaline, ce chef-d’œuvre de l’orfèvrerie française, « seul témoignage encore existant des biens de la dynastie des Valois disparue à la fin du XVIème siècle » a précisé le Président du Louvre, contient seize enluminures en pleine page. Son seul marque-page est une colonne sertie de rubis et de turquoises qui enchâsse un Christ !

 

François Ier offrira ce Livre d’Heures à sa nièce, Jeanne d’Albret, Reine de Navarre. Il passe ensuite au fils de cette dernière, Henri IV, Roi de France et de Navarre, aïeul direct de Monseigneur le Duc d’Anjou, puis Marie de Médicis le choisit pour son cabinet au Louvre, avant de le céder au cardinal Mazarin. Au XVIIIème siècle, le joyau gagne l’Angleterre et apparaît, en 1755, dans une vente au médecin du Roi George II d’Angleterre, Richard Mead. Au XIXème siècle, il entre dans les collections du directeur de la Banque d’Angleterre, le baron Alfred de Rothschild et est repéré une dernière fois lors d’une vente à Londres en 1942…

 

…jusqu’à ce que son actuel propriétaire, un collectionneur londonien, prenne contact avec Jean-Luc Martinez, Président du Louvre, qui aura dû attendre que les autorités britanniques délivrassent le certificat d’exportation. Le certificat ayant été accordé, ce joyau de la Renaissance française put enfin traverser la Manche et se trouve depuis lors au Musée du Louvre où il est visible jusqu’au 15 janvier 2018, dans le cadre de l’exposition : « François Ier et l’art des Pays-Bas ».

 

De retour en France, l’Etat l’a immédiatement classé « œuvre d’intérêt primordial majeur » et le Louvre a maintenant jusqu’au mois de mars 2018 pour trouver la somme nécessaire pour acquérir le précieux Livre d’Heures. Une grande entreprise française du luxe s’est déjà engagée à régler la moitié de la somme demandée ; le Louvre se fait fort de récolter quatre autres millions auprès de ses grands donateurs et c’est pourquoi il lance cette campagne de financement participatif « Tous Mécènes » auprès du grand public pour le million manquant. La date limite de participation est fixée au 15 février 2018… 

 

Il faut absolument que ce trésor des collections royales françaises de la Renaissance réintègre le patrimoine de la France !

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags